Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Un banc sous l'ombre du pommier ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Hors de la demeure. -> Le verger
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Isabeau
Les serviteurs

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2011
Messages: 11
Localisation: Bourg Blanc

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 08:36 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Elle court, la miss, elle court.
La maîtresse est revenue sans prévenir, comme à son habitude pourrait-on dire!
Et il faut que tout soit prêt, parfait. A en croire la cuisinière qui houspille tous ceux qui ont le malheur de se trouver à portée de voix, il faut fêter l'évènement.
Le banc, heureusement refait pendant l'hiver par un serviteur, est apporté sous l'ombre attirante d'un vieux pommier. Une escabelle servira de table pour déposer le plateau et les chopes de chouchen.
Sacré vie que celle-ci, se démener sans compter pour que la Dame ait de quoi se restaurer et satisfaire le moindre de ses désirs sans attendre. Mais la petite le fait le sourire aux lèvres, car finalement Margot est sa sauveuse, celle qui l'a sorti du ruisseau, et elle lui est dévouée corps et âme.

Une petite révérence en croisant la blonde et son invité surprise, et on reprend la course.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Mai - 08:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Celiano
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2010
Messages: 11

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 22:42 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Aaaaah ! Mais elle n'était pas encore rentrée chez elle, la blonde ! Que c'était bon de la retrouver après tant de temps... Qui eut cru que le temps passerait si vite... Mais finalement il était la Cel, fidèle à son éternelle amitié avec Margot... C'était pas lui qui avait dit un jour qu'il serait toujours la pour elle ? Et bien si !

A peine sortie du carrosse qu'il va directement à sa rencontre, la serrant lui aussi dans ses bras et lui claquant une bisouille par la même occasion.


Et moi je suis content que tu sois contente ! Et content de te revoir aussi !

Que de questions posées en si peu de temps ! Bon d'accord ça faisait des mois qu'ils ne s'étaient pas revus...
Son bras fut irrésistiblement passé sous le sien, et ils avancèrent tranquillement à l'intérieur du domaine.

Moi je vais bien mieux tu sais, je pourrais même dire très bien en ce moment, et toi ? Ça fait quoi d'être de retour ?
Sans même lui laisser le temps de parler il reprit le fil de la discussion - oui chacun son tour !
J'ai mis mes champs en vente, il est temps pour moi de quitter Vannes et d'aller voir ailleurs si le monde est plus beau... Enfin ailleurs... Rennes ce n'est pas si loin en fait.
Mais comme tu l'auras sans doute deviner... C'est pour la belle brune que j'ai décidé de déménager.


Et il souriait le blond, heureux tout simplement d'être ici avec elle.
Puis à l'ombre du pommier, ils s'installèrent et Cel posa la fameuse bouteille de chouchen sur la table devant lui, souriant en coin quant à la remarque de Margot.


Moi venu pour te remonter le moral ?? Oh mais non penses-tu... Je fais une simple visite de courtoisie !
Il se mit à rire.
Bon d'accord... Peut-être que ton dernier courrier m'a poussé à venir te rendre le sourire... Mais tu sais bien Margot que c'était impensable pour moi de ne pas venir te voir étant à Vannes !

Margot était une grande amie pour lui... Oh ça oui ! Sa blonde ! La seule, l'unique. Mais bon tout ça elle le savait bien...
_________________


Revenir en haut
Margot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2010
Messages: 412
Localisation: Entre Vannes et Bourg Blanc

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 11:39 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Elle le laisse parler, un petit sourire sur les lèvres. 
Grimaçant en l'entendant parler de vendre ses champs.


Mais... Mais....
Un silence, long... Elle n'a pas le droit de râler, car elle-même voyage beaucoup en ce moment. D'ailleurs, Dieu sait quand elle reviendra à Vannes, et surtout, si elle reviendra. Le voyage sur l'océan n'a jamais promis d'être calme, bien au contraire.


Non, excuses moi, tu as raison, il faut vivre ce qu'il nous arrive de bien, sans hésitations.


Un clin d'oeil, une lueur illumine les azurs.
Je me doute bien que c'est pour Idana! Je suis loin depuis un moment, mais pas détachée de la réalité hein! Il fallait une femme pour t'enlever à moi...


Elle se penche pour se servir à boire, invitant Cel à faire de même.
Nous goûterons ton chouchen lorsque cette cruche sera vide.


Elle s'adosse au tronc rugueux, allongeant ses jambes devant elle, laissant son regard embrumé parcourir ce morceau de terre si chère à ses yeux.
Alors comme ça mon courrier t'a inquiété?


Légère moue, petite dénégation avec la tête.
Je ne voulais pas, mon cher Cel... Bien que je sois ravie de te voir, je ne saurai le nier, je ne voulais pas t'inquiéter.
Toujours cette histoire de langueur qui ne me quitte pas.


Et je te fais traverser la moitié de la Bretagne à cause de mes états d'âme!


Tu sais, je suis finalement bien contente de ne pas être élue au duché. Toute cette ambiance délétère me pèse. Je ne rêve que de calme et de silence.
Je ne suis pas seule, heureusement que GS et Lallie sont à mes côtés, ils sont finalement ma vraie famille. Mais chuttt, vas pas le répéter à la rousse hein!


Par contre... Par contre je n'ai aucune nouvelle de Niark. 
J'ai mes torts, moi aussi je n'ai pas écris. Mais là, plus d'un mois sans rien... 
Et là je repars avec mon cher parrain, en mer. 
Ce doit être mon destin, de n'avoir que des bribes de bonheur.
Mais ne t'en fais pas pour moi, je vais bien. Trop détachée de tout ceci même...


Elle lève sa chope, et trinque avant de l'avaler d'un coup.
Bon alors, et toi, quels sont tes projets à Rennes?
_________________


Revenir en haut
Celiano
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2010
Messages: 11

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 18:42 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Et il lui annonça la vente de ses champs, voyant une grimace étirer les lèvres de la blonde. Quitter Vannes n'était pas si facile que ça, car il sait qu'il allait y laisser des amis.

Oh mais voyons Margot ! Personne ne peut m'enlever à toi !
Il se mit à rire, puis but une gorgée de son verre.

Sinon cette bouteille de chouchen tu peux la garder, je serai ravi de t'en faire cadeau ma blonde !

Et il la regarda, esquissant un sourire.
J'ai dû trouver là une occasion de venir te voir aussi ! Ça me fait plaisir d'être là tu sais, et savoir que ça te fait plaisir aussi me rend heureux !

Il l'écouta doucement parler...
Si tu ne rêves que de calme et de silence Bourg Blanc me parait parfait.

Alors Niark et toi c'est fini ?... Bah ça alors... Tu pars un temps et plus rien.. Je suis désolé pour toi ma blonde.

Margot méritait le meilleur... C'était une personne formidable qui ne méritait vraiment pas d'être malheureuse.
Puis il trinqua avec elle, souriant comme à son habitude.


Mes projets à Rennes... Et bien je pense que je vais me racheter des champs de blé ainsi qu'une boulangerie. Faut croire que j'aime vraiment ce métier !
Bien évidemment je vais m'installer chez Idana, je n'étais plus vraiment rattaché à quelque chose et la me voila de nouveau avec une femme à aimer et une maison...

Mais avant de m'installer définitivement à Rennes nous avons prévu un voyage dans le Berry. Dire qu'avant je ne quittais jamais Vannes... Quel changement n'est ce pas.

_________________


Revenir en haut
Margot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2010
Messages: 412
Localisation: Entre Vannes et Bourg Blanc

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 21:12 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Un sourire en l'entendant affirmer tout haut ce qu'elle hésite à s'avouer tout bas.


Niark... Peut-on dire d'une histoire qu'elle est finie sans qu'il y ait d'arrêt?
Oui, je suis partie, je savais qu'il risquait de ne pas être fidèle. Le fait qu'il ne soit pas à Vannes n'est pas de son fait, il fait partie de l'armée, et suit les ordres. 
Mais... Mais il n'écrit plus. Loin des yeux... Le reste aussi...
Je ne mettrai un trait sur nos sentiments que lorsque nous aurons pu en parler ensemble.


De toute façon, ça ne fait que confirmer ce que je sais déjà, le bonheur n'est pas pour moi. Je devrai me faire une raison.


Puis elle l'écoute parler de Rennes, et de ses voyages.


Tu sais, moi aussi je refusai de voyager. C'est peut être aussi pour ça que j'ai perdu Efen, il y a bien longtemps. 
Petit hochement de tête, sourire rêveur, que d'actes manqués dans sa vie si sinueuse...
Mais maintenant, je ne rêve que de partir. Comme toi...
Je suis ravie d'aller naviguer, même si ça ne doit pas être de tout repos.


Partir, voir autre chose...


Tu as raison Cel, profites de tes voyages, profites de ta vie.
Et de ta demoiselle.


Un petit sourire, un baiser doucement déposé sur la joue.
J'espère qu'elle sait la chance qu'elle a... Sinon, comptes sur moi pour la lui rappeler.


Tu sais, où que tu ailles, ou bien où que j'aille, le lien qui nous attache tous les deux ne cassera pas.
Tu resteras toujours mon filleul, unique.
Et n'oublies pas, j'ai toujours raison!!
_________________


Revenir en haut
Celiano
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2010
Messages: 11

MessagePosté le: Ven 24 Juin - 01:06 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Le bonheur est pour tout le monde Margot... Tu n'as juste pas encore trouvé celui qui pourrait être digne de toi.
C'est parce qu'ils sont rares je crois..
Il lui sourit doucement, ne sachant pas vraiment trouver les mots justes, se trouvant toujours un peu maladroit en phrase réconfortante.. Enfin sa présence donne le sourire à la blonde si chère à son cœur, c'est déjà ça !

Je vais profiter de ma "nouvelle vie" si on peut appeler ça comme ça. Mais faut que je te l'avoue... Nos soirées en taverne me manquent énormément !

Et hop un petit baiser qui vient se déposer doucement sur sa joue.. La blonde se ferait-elle tendre ? Il la regarde et lui sourit, lui rendant par la même occasion son baiser.


Ah oui ? Tu crois que c'est une chance de m'avoir ?
Il se met à rire, ne perdant jamais une occasion de la contredire ou de l’embêter, encore et encore !

Le lien qui nous unit est indestructible, je trouve notre amitié forte et je ne pourrais me résoudre à t'oublier. Je tiens beaucoup trop à toi je te l'avoue ! Bon je vais éviter de tout déballer parce qu'après tu vas croire à une déclaration !
Sourire en coin et rire joyeux.
Juste une dernière chose... Je suis fière que tu sois ma marraine, j'ai la meilleure des marraines, et ça, c'est pas une blague !
Puis... J'oublierai jamais cette phrase.. Tu as toujours raison ! C'est bien vrai. Ça me ramène loin en arrière ça.. On se connaissait depuis pas très longtemps, tu m'as un peu appris la vie à Vannes en fait !


Et les souvenirs remontent à la surface quant à cette rencontre qui, il faut le dire, a mit et met toujours du bonheur dans sa vie.



PS : Le LJD s'excuse pour la réponse si tardive ! La faute au Bac ! ^^ 


_________________


Revenir en haut
Margot
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2010
Messages: 412
Localisation: Entre Vannes et Bourg Blanc

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 14:45 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

C'est vrai que ça pourrait être pire...
Assise sur un banc à côté d'un ami, à se désaltérer et discuter comme si l'éternité était devant nous...


Elle hoche doucement la tête.
Oui, le bonheur est pour tout le monde, mais tout dépend en fait de l'image qu'on a du bonheur...
Rares dis-tu? Je dirais plutôt que c'est moi qui ne sait me satisfaire de ce qui passe... A toujours courir après des chimères...


Puis la discussion évolue, finalement elle se sent mieux lorsqu'il ne s'agit pas d'elle.
Euh, t'as raison, ne me fais pas une déclaration, de toute façon, je n'y croirais pas. Et en plus, je serai capable de te soupçonner d'être ironique!!


Moi aussi, nos discussions en taverne me manquent... Mais c'est ainsi, il faut savoir saisir les chances que la vie nous offre. Sans regrets, sans regarder en arrière.


Je t'ai "un peu" appris la vie à Vannes?
Rhooo Cel, tu veux dire que je t'ai "tout appris"!!


Un léger coup de coude histoire de l'embêter, et de revenir à des choses moins... Intimes...


Je me souviens encore de ton arrivée! Mais bon, ne parlons pas de ça, je vais finir par me trouver vieille à force. En parlant de vieille, sais-tu que c'est bientôt mon anniversaire? En juillet...
Je ne sais trop où je serais à ce moment là d'ailleurs...


Elle veut se resservir une chope, et se rend compte que le pichet est vide.
Cel... On a déjà tout bu...
Amènes ta bouteille, qu'on lui fasse un sort... De toute façon, tu restes dormir ce soir. Taratata, tu ne vas pas reprendre la route de nuit.
Et puis la prochaine fois, autant que tu viennes avec Idana, elle visitera.

Un coup d'oeil en coin.

Je...
Je t'ai gardé ta chambre... Elle reste à toi. Tu peux en disposer comme tu le veux.


[Pas de soucis, j'suis patiente, bcp plus que la blonde... Mort de Rire ]
_________________


Revenir en haut
Celiano
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2010
Messages: 11

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 13:34 (2011)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier Répondre en citant

Le bonheur se trouve dans les choses simples parfois et quoi de plus simple que de discuter à l'ombre d'un pommier, avec une personne importante à nos yeux...

Ah oui tu m'as tout appris dis-tu ?...
Moment d'hésitation puis... Bon c'est vrai t'as peut-être encore raison sur ce point là ! Mais j'étais un nouveau je savais pas ce que je faisais !
Et puis arrête de dire que tu es vieille... Moi même je suis plus vieux que toi ! Finalement t'es encore une jeune toi. Il se mit à rire, de ce côté la rien n'avait changé, à croire qu'ils attendaient chacun leur tour pour se charrier.

Mais Margot il ne faudra pas que j'oublie ton anniversaire ! Sauf qu'en Juillet je ne suis pas sure d'être là... En effet j'ai un stage chez les moines ! Bien que je n'en ai pas envie. Si je peux, je t'enverrais un bouquet de fleurs !
Des fleurs ? Elle aimait bien les fleurs Margot ? Oh il verrait bien après tout !

Et sur la demande de sa blonde il ouvrit la bouteille de chouchen qu'il avait ramené exprès, puis servit les deux verres du précieux breuvage breton.
A la tienne ma blonde !

En buvant il jeta un rapide coup d’œil au loin, cherchant sans doute la chambre que Margot avait aménagé pour lui et Gaby... Avant... Évidemment qu'y repenser lui faisait moins mal maintenant... Mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir le cœur qui se serrait quant il pensait à Gab et Luca. C'était comme ça, il était obligé de vivre avec.
Il détourna le regard et sourit à Margot.


Bon alors c'est si gentiment proposé que je ne peux pas refuser.. Et je crois que j'ai pas vraiment le choix aussi, tu risquerais de m'attacher pour être sûre que je ne reparte pas en pleine nuit ! Et puis promis j’amènerais Idana la prochaine fois.
Une légère pause puis il reprend
... En tout cas, merci d'avoir garder la chambre, je suis content de savoir que je peux avoir un pied à terre aussi ici.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:23 (2018)    Sujet du message: Un banc sous l'ombre du pommier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Hors de la demeure. -> Le verger Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com